L’émotion originelle


Du Limousin jusqu’à la Gironde, la Dronne joue avec les frontières et les paysages. Une descente émaillée de sensations et de magie à la rencontre de nombreux moulins.

FICHE D’IDENTITÉ

Source  : Parc Naturel Régional Périgord Limousin, à Bussière-Galant (87)
Déversoir  : Rivière L’Isle à Coutras (33)
Longueur totale : 200 km, 50 communes et 5 départements traversés (Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Gironde, Haute-Vienne)
Ses affluents : 24 (dont 21 ruisseaux)
Ses confluents : 1 (L’Isle)
Classe de rivière / difficulté de navigation : 1ère catégorie (très facile) sauf avant Saint-Pardoux-la-rivière, en classe 2


Peu après sa source, située au sud de la Haute-Vienne à 480 mètres d’altitude, la Dronne s’amuse avec les territoires. Marquant dans un premier temps la limite entre Limousin et Aquitaine, elle s’offre un périple sinueux à travers le Périgord avant de jouer à cache-cache avec les Charentes. Comme à regret, elle quitte enfin le Périgord pour aller rejoindre l’Isle en Gironde après mille facéties.

En préambule sertie de gorges donnant naissance à des cascades tumultueuses, à l’image du Saut du Chalard, la rivière conserve dans sa partie haute un caractère très sauvage. Elle tend toutefois à s’assagir, à devenir une rivière très calme et à tenir un niveau d’eau plus constant après sa rencontre avec la Côle vers Brantôme en Périgord.

Des parcours enchanteurs

Les inconditionnels préconisent donc un premier embarquement à la Fontaine d’Amour, à l’amont de Brantôme. Au fil du courant et à l’ombre des tilleuls et des frênes créant souvent de véritables arches végétales au-dessus de la rivière, les rameurs apprivoisent les éléments avant d’aborder la « Venise verte du Périgord ». Bâtie sur une île, Brantôme compose un décor de rêve rehaussé par l’abbaye, que l’on approche avec bonheur d’un pont à l’autre.

Plus bas, le château de Bourdeilles, perché sur son éperon, surplombe une vallée qui s’ouvre lentement vers l’horizon pour d’autres rencontres. La Dronne longe des coteaux calcaires aux allures de maquis jusqu’à Montagrier puis entre en pays de bocage et de prairies humides pour poursuivre son chemin vers Tocane, Saint-Méard-de-Dronne et son moulin de la Pauze, Ribérac, Epeluche, et flirte un long moment avec les Charentes autour d’Aubeterre-sur-Dronne, l’un des Plus Beaux Villages de France. Suivent sur cette même frontière le pont médiéval de Saint-Aulaye, Parcoul et enfin le village de La Roche-Chalais au sud duquel la Dronne entame la fin de son voyage, vers l’Isle d’abord avant de retrouver l’estuaire puis les grandes eaux de l’océan

Ludique et bucolique

Préservés par différents dispositifs de protection environnementale, les environs proches de la rivière recèlent une richesse faunistique et floristique remarquable. Les abords de la Dronne composent un univers frétillant de vie, particulièrement en partie haute où des eaux cristallines permettent d’apercevoir truites, brochets et gardons s’ébattant entre des galets multicolores et les herbiers de renoncules aquatiques. Sur les berges, d’où s’échappent des myriades de libellules, hérons cendrés et martins pêcheurs restent à l’affût.

Rythmée par les petits rapides et les biefs des nombreux moulins qui jalonnent son cours, la rivière se fait par ailleurs en de nombreux points très ludiques et procure quelques sensations, dans une découverte permanente au fil des méandres. Ici, chaque virage s’ouvre sur des perspectives inédites, pour créer des émotions sans cesse renouvelées.

 

 

© photo : Déclic & Décolle

A voir aussi

NOUS CONTACTER

Comité Départemental du Tourisme
de la Dordogne

25 rue Wilson - BP 40032
24002 Périgueux Cedex
05 53 35 50 24
du lundi au vendredi de 9h à 17h

Gardons le contact !