Au pays des châteaux


Principal cours d’eau du département avec près de 150 Km de linéaire navigable, le « fleuve Dordogne » traverse avec majesté le Sud du Périgord de part en part, du Lot à la Gironde en passant par Bergerac. Bienvenue sur la rivière Espérance.

FICHE D’IDENTITÉ

Source  : Puy de Sancy, Massif-Central, 63
Déversoir  : Estuaire de la Gironde, océan Atlantique
Longueur totale : 483 km, 169 communes et 6 départements traversés (Puy-de-Dôme, Cantal, Corrèze, Lot, Dordogne, Gironde)
Ses affluents : 106
Ses confluents : 1 (Garonne)
Classe de rivière / difficulté de navigation : 1ère classe (très facile) pour la partie basse. La partie haute (d’Argentat à Beaulieu) est en 2ème classe (facile)


On définit la Dordogne comme une rivière car elle conflue avec la Garonne au niveau de l’estuaire de la Gironde. Mais on pourrait « le » considérer comme un fleuve si l’on estime que la Gironde est un estuaire commun à la Garonne et à la Dordogne, ce qui ferait de la Dordogne le cinquième plus long fleuve de France…

 

Bassin classé réserve de biosphère par l’UNESCO

Des eaux tumultueuses qui président à sa naissance dans le pays des volcans jusqu’au Bec d’Ambès où elle poursuit sa route vers l’océan en compagnie de la Garonne, la Dordogne est, dit-on, le sourire de la France. Reconnue au titre des rivières les plus saines d’Europe, les rameurs peuvent sans débarquer suivre son cours d’Argentat en Corrèze jusqu’à Mauzac, aux portes du vignoble bergeracois.

Témoin de sa qualité, son bassin versant est donc classé biosphère et devient un lieu d’apprentissage et d’expérimentation du développement durable, un territoire engagé dans la conservation de la biodiversité et la préservation des paysages, des écosystèmes et des espèces… pour un équilibre entre nature et activités humaines.

 

Une frontière historique !

L’aventure remonte ici à la Préhistoire, se poursuit à l’époque gallo-romaine, durant les grandes invasions avec la remontée des drakkars vikings et enfin au travers de l’ingéniosité des bâtisseurs du Moyen-âge. En ces périodes troublées, la Dordogne marque la frontière entre le royaume d’Angleterre et celui de France… Témoins de ce passé guerrier, les châteaux profilent la silhouette de leurs donjons, de leurs murailles et de leurs mâchicoulis, décelables depuis la rivière sous un angle insoupçonné.

 

Paysages somptueux et châteaux

Rendue célèbre par le romancier Christian Signol, la « Rivière Espérance » aligne ici des paysages majestueux et une succession unique de puissantes forteresses, qui veillent depuis près d’un millénaire à la paix d’une vallée riche de son histoire, de son écosystème et de ses traditions.

Le parcours est jalonné de points de vue à couper le souffle. De l’amont à l’aval, les rameurs découvrent tour à tour les châteaux et les vastes demeures d’agrément de Montfort, la Malartrie, Castelnaud, Marqueyssac, Beynac, Fayrac, des Milandes… Mais aussi cinq des plus beaux villages de France : Domme, La Roque-Gageac, Castelnaud, Beynac... et Limeuil si l’on poursuit le voyage jusqu’au confluent avec la Vézère. Les plages, omniprésentes sur le parcours, donnent aux randonneurs l’opportunité aisée de débarquer pour se baigner ou partir en excursion sur terre afin de visiter ces hauts lieux du Périgord.

 

Entre falaises remarquables, berges et profondeurs

De falaises vertigineuses - à l’image de celle des Pandoilles après Cénac - en plaine alluvionnaire, d’îlots ombragés en bras morts, de cingles en confluences de ruisseaux, la vie explose en tous lieux. Les milans planent sur la vallée, les hérons veillent à la tranquillité de leurs nids et partagent leur chasse avec les martins pêcheurs. Au gré d’une onde le plus souvent transparente, poissons sédentaires et migrateurs ondoient des nageoires entre les coques de bateaux et jouent avec les reflets du soleil sur les galets des profondeurs.

Dans le sillage des gabariers d’antan qui transportaient bois, vins, huile de noix et richesses du pays intérieur à destination du monde entier, les navigateurs du 3e millénaire sont invités à côtoyer les habitants d’un écosystème hautement protégé. Un univers faunistique et floristique très particulier, que le silence d’une descente à la rame permet de côtoyer au plus près.

 

 

© photo : Luc Fauret photographe

A voir aussi

NOUS CONTACTER

Comité Départemental du Tourisme
de la Dordogne

25 rue Wilson - BP 40032
24002 Périgueux Cedex
05 53 35 50 24
du lundi au vendredi de 9h à 17h

Gardons le contact !